Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Tourisme / Nos villages / Seloignes
Actions sur le document

Seloignes

Historique

File:Seloignes E1aJPG.jpg

Village herbager, Seloignes est né d'un défrichement dans la forêt. Son nom apparaît pour la première fois dans une bulle pontificale de 1182.
Durant l'Ancien Régime, cette ville franche compte parmi les "neuf villes du Sart de Chimay". Les fourneaux de la Fourchinée et de l'Oise s'y établissent au XVIè siècle, mais résistent difficilement à l'étouffement provoqué en 1756 par l'interdiction d'entrée au minerai liégeois.

A la veille de la Révolution, les terres cultivées qui occupaient encore une grande superficie en 1606, ont fait place à des exploitations laitières ; une importante laiterie s'y établit de 1897 à 1976. La vaste étendue forestière appartenant au prince de Chimay, longtemps inhabitée, connaît à partir de 1840 une campagne de colonisation systématique qui entraîne une hausse démographique. La saboterie, florissante au XIXè siècle, décline entre les deux guerres.

En 1903, le territoire de Seloignes est amputé de ses hameaux de Cendron, Forge-Philippe et la Loge Wactiau qui, unis au hameau du Vieux-Gauchy, vont former la commune de Forge-Philippe.